Rééducation respiratoire du nourrisson

 

                                  

La kinésithérapie respiratoire est utile dans les phases sécrétantes d’une bronchiolite.

Le kinésithérapeute permet le suivi et l’éventuel réorientation jusqu’à guérison complète.

Le kinésithérapeute réalise un score de WANG ( bilan pluridisciplinaire assurant les transmissions entre les professionnels de santé). Ce bilan permet de connaitre l’état respiratoire du nourrisson afin de déterminer si une séance de kinésithérapie est indiquée.

Pour assurer la continuité des soins les weekends et jours fériés (d’octobre à mai), nous réalisons des gardes respiratoires avec l’AKURN (Assoc Kinesitherapeutes Urgence Respiratoire du Nourrisson) situé à Villefranche sur Saône ainsi qu’avec les kinésithérapeutes du val de Saône.

 

Praticiens:

Toute l’équipe de KROME.